Le goût de l’eau de Javel

Tout commence par une belle matinée de juin. Un café. Des collègues. Une conversation animée.

A : "De toute façon, perso, un coup de javel et c'est réglé!"

Moi : "Attends A mais ça ne va pas ! N'utilise pas de l'eau de Javel ! C'est un biocide, ça tue tout sur son passage! Pense un peu aux stations d'épurations!"

D : "C'est vraiment amusant ce que tu dis, Estelle ! Figure-toi que, dans mon ancien métier, je vendais tout un tas de produits chimiques, et que mes plus gros consommateurs d'eau de Javel étaient justement les dites stations d'épuration!"

Stop. Fin de l’extrait. Tout le monde rentre chez soi.

Quand Hercule Poirot entre en jeu

Médusée par cette remarque anodine, j'en suis venue à me questionner sur ce produit tellement populaire qu'est l'eau de Javel.

Avais-je tort de dénigrer à ce point ce produit? Quelles informations me manquait-il? Pourquoi une step (station d'épuration) utiliserait-elle autant d'un produit contre-productif ? D. me mentait-il?

D'un coup mes petites cellules grises, influencées depuis l'enfance par Hercule Poirot, se sont mises à s'agiter nerveusement : il me fallait mes réponses !

Je savais que D. partait en vacances, et qu'il n'aurait, par conséquent, pas le courage de travailler son contre-argumentaire, j'avais le champ libre pour œuvrer!

A la guerre comme à la guerre

Car pour D., les step utilisaient forcément l’eau de Javel pour purifier l’eau ou la nettoyer. En tout cas, si ELLES s’en servaient, c’est que ce ne devaient pas être si mauvais pour l’environnement.

Alors, pour moi, pour D., pour toi Lecteur et pour mon entourage qui ne suit pas encore mes aventures, j'ai mené l'enquête ! Avant de te donner la raison de l’utilisation (véridique !!!) de ce produit dans les stations d’épuration, faisons un petit retour sur ce qu’est l’eau de Javel.

La naissance de l'eau de Javel

Au XVIIIème siècle, tout bon scientifique est fasciné par l’élément « chlore » et ses propriétés chimiques. Un chimiste du nom de Berthollet s’intéresse, lui, plus spécifiquement aux propriétés décolorantes du chlore. Son but : c’est comment s’en servir dans la vie de tous les jours. Il met alors au point une solution de chlorure et d’hypochlorite de potassium (aujourd’hui, c’est de l’hypochlorite de sodium) qu’on appellera « eau de Javel », parce qu’il la fabrique dans le village de Javel (ça, c’est cadeau pour le Trivial Pursuit).

Le XIXème siècle n’étant pas reconnu pour ses villes propres où il fait bon vivre, l’eau de Javel est, alors, utilisée comme désinfectant et pour le traitement de l’eau potable (des stations d’épuration y’en avaient pas…..je te laisse, Lecteur, envisager l’état de l’eau….).

De nos jours, ce produit est considéré comme une « base » de nos produits de ménage. Autour de moi, il semble évident qu’après avoir nettoyé les toilettes, on verse de l’eau de Javel dedans.

Pourquoi il ne faut pas verser de l’eau de javel….

1/ Si tu utilises ce produit pour nettoyer ta maison …. Tu te pollues deux fois la vie pour rien : l’eau de Javel ne nettoie pas. Ta tâche de graisse, ta poussière, ton tartre, tes traces d’urine, tes traces de boues : tu peux t’escrimer avec… au mieux, comme tu l’utilises diluée, l’eau retirera une partie de la saleté, plus vraisemblablement, tu décoloreras (qualité première du chlore) ta saleté, au pire, tu créeras un nouveau composé toxique en faisant réagir la substance avec le chlore….

Si tu l’utilises pour désinfecter ta maison, bien connue pour être le siège d’un foyer infectieux, tu es déjà plus dans le vrai MAIS l'eau de Javel c'est ce qu'on appelle couramment un biocide. De "bios" : la vie, et "-cide" : qui tue, donc textuellement : l'eau de Javel "tue la vie". Et malheureusement, elle ne fait pas d'exceptions. Si tu l'utilises pour désinfecter, tu anéantiras bien les bactéries pathogènes, mais également les bonnes bactéries (99% des bactéries) qui sont nécessaires à notre bon fonctionnement, et qui sont aussi des protections contre les mauvaises bactéries. En fait, tu fragilises ta santé en voulant te protéger.

Et puis, entre nous, crois-tu vraiment que, dès que tu vas poser la main sur ton lavabo, ou tes fesses sur tes toilettes, une cacophonie d’agents pathogènes se précipitera pour te mettre à mal?

2/ Au contact de différents produits (eau chaude, acide, anti-calcaire, urine, molécules organiques, etc….), l’eau de Javel se dégrade, et le chlore réagit pour créer d’autres composés fortement toxiques. Que tu laisses le produit sans le rincer ou que tu le rinces, tu crées automatiquement un risque pour la santé ou l’environnement.

Imaginons que tu rinces, ou que tu en verses dans tes toilettes : les résidus d’eau de Javel vont partir dans le réseau d'eaux usées de ta ville, et arriver dans la station d'épuration qui les reçoit. Dans la station d'épuration (attention teasing avant le prochain article!), les petites bactéries présentes pour détruire le maximum de nos rejets vont donc périr en absorbant les résidus de Javel. Et puis, la molécule va continuer sa route, parce que du coup les bactéries ne peuvent pas la détruire, et plonger allégrement dans les rivières, fleuves et mers qui jalonneront le cours de l'eau. Et en chemin, elle va rencontrer des poissons, des insectes, des bactéries, des végétaux, tout ça, tout ça, la vie en somme.... Je te laisse méditer sur la conclusion de ce petit conte philosophique. Car je sais, Lecteur, que tu es une personne réfléchie et sensée, la preuve tu es toujours là!

Quand les habitudes et la propagande ont la vie dure

Ma maman (coucou maman !), elle en a toujours utilisé et on se porte tous très bien. Ok, elle n'en a jamais mis partout, partout. Mais si vous saviez depuis combien de temps j’essaye de lui faire arrêter tout utilisation ! Cet article lui est un peu dédié !

Mais ma maman, elle est née à une période où les produits chimiques étaient la panacée! Donc, pour elle et pour sa maman avant elle, pour ceux encore avant, l'eau de Javel y'a pas mieux! On parle de générations qui ne vivaient pas dans les même conditions, qui ont connu des guerres (pas trop le meilleur moment pour se préoccuper de l’hygiène), qui n'avaient ni les informations, ni le recul sur les conséquences de ces produits !

Et puis, avouons-le, partout dans la publicité, dans les articles de journaux, l’hygiène parfaite est montrée en exemple. Une jolie famille, dans un univers clair et bien rangé, un lieu propre et qui sent bon : c’est très agréable. Même pour l’œil. Mais voilà c’est dit : un lieu propre ! Pas stérile, ni clinique !

Le cas des stations d’épuration et autres lieux atypiques

(genre…les hôpitaux, les villes ayant subies une catastrophe naturelle, les laboratoires biologiques top-secret).

Tu attends depuis 1200 mots que j’aborde ENFIN la question des stations d’épuration.

Revenons un peu en arrière. La grande majorité d’entre nous se souvient de l’odeur des piscines….  « Ca, sent le chlore ! ». Le chlore utilisé pour « rendre potable » l’eau était utilisé pour désinfecter les piscines. De plus en plus, les piscines passent à l'ozone car on s’est aperçu que l'utilisation de chlore créait de nombreux problèmes de santé (asthme, problèmes pulmonaires, tout ça, tout ça).

On pourrait se dire qu’une station d’épuration, de par son nom, logiquement s’en sert pour tuer les bactéries et virus que contiennent les eaux usées. En fait, non. Parce que cela nécessiterait une quantité importante d’eau de Javel, parce qu’elle tue mais ne détruit pas et que surtout elle réagit fortement donc que ça créerait plus de dégâts que de bienfaits. En réalité, une step utilise tout un mécanisme, dont notamment des bactéries pour décomposer nos déchets organiques.

C'est là qu'intervient une autre propriété intéressante du chlore : il désodorise ! Or, des eaux usées dégagent des odeurs…pestilentielles. Donc, les step lavent l’air en utilisant plusieurs produits dont de l’eau de javel!!! Amazing ! J’ai posé la question que tu poses, Lecteur : que devient cette eau de Javel ? Ce qui se passe c’est qu’au contact d’autres composés, elle réagit et se décompose, semble-t-il, en produits inertes. Qui sont, ensuite, renvoyés dans les eaux usées.

Ah ! Je te sens heureux ! Bon, moi je le suis et je vais pouvoir informer D. !

Et les « autres lieux atypiques » ?

Tu te dis peut-être que « oui, évidemment que les hôpitaux, eux, utilisent l’eau de Javel ! ». Donc, je voulais te dire que non. Seule "eau de Javel" qu'on y trouve c'est le Dakin et c’est un désinfectant pour les mains qu’utilise le personnel qui est au contact de malades qui sont par définition des porteurs d’infections OU des immunodéprimés encore plus sensibles aux agents pathogènes…. Donc, s'il y a bien un endroit où l'utilisation de l'eau de Javel ne ferait pas polémique c'est bien là-bas! Et pourtant, eux-mêmes, n’en utilisent plus !

Les villes qui ont subies une catastrophe naturelle et dont le réseau d’eau potable est HS ? Je ne sais plus qui me rapportait qu’en République Dominicaine, plusieurs centaines (mais peut-être s’agit-il de milliers) de personnes étaient mortes car les eaux étaient infectées et qu’une personne responsable a refusé de verser de l’eau de Javel dedans en raison « de la préservation de l’environnement ». Il semble assez évident également que cette considération ne tient plus quand une vie humaine est en jeu ! Mais là encore : situation extrême et exceptionnelle à un instant T. Sur une période de plusieurs mois, l’épuration de l’eau nécessite d’autres solutions.

Le labo top-secret .... Top-secret !!

L’alternative…moins chère…inoffensive…. et déjà présente chez soi

"Ok, donc si j'ai bien compris, d'après toi, il est inutile de désinfecter à fond de façon régulière ma maison?"

- Oui !!! Tu as tout compris !!!

"Ok, mais si je veux, MOI, continuer à désinfecter, mais que j'entends tes arguments : comment je fais?"

- Tu utilises un autre produit qui ne te crée pas tous ces problèmes.

"OK. Mais donne-nous le nom !!!"

- And the winner is ...... Le vinaigre blanc !!!!!!

Moins de 1€ le litre.

Désinfecte.

Détartre.

Désodorise.

Fait briller.

Sans danger pour la santé, ni pour l’environnement.

Si tu n’en as pas, cours en acheter !

 

Pour tous ceux qui à la lecture de mon article (maman ?) ont décidé de changer : attention ne pas jeter votre eau de javel dans l’évier ! Et les bidons se recyclent (sauf avis contraire de ton centre de tri).

 

Pour aller plus loin, parce que certains sites abordent ce sujet depuis un moment, vous pouvez aussi aller là :

Posted in Au quotidien, Non classé and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *