rp_image_3_9850

De la viande pour faire du muscle?

Il est courant d’entendre que pour être fort et faire du muscle, il est nécessaire de manger de la viande. Ça en devient un critère de virilité.

“Un mec, un vrai, ça mange des gros steaks, ça mange pimenté et ça boit de la bière ! ”

Mais qu’en est-il exactement? Faut-il manger de la viande pour être fort?

Alimentation et force chez les animaux

Commençons par un petit comparatif animalier. Les plus gros animaux terrestres sont quasiment tous des herbivores. On ne doute pas de la force des rhinocéros, des chevaux de trait ou des taureaux. Ce sont des montagnes de muscle. Les gorilles sont frugivores et se nourrissent principalement de végétaux et d’insectes. Les ours brun quand à eux sont omnivores et peuvent aussi bien avoir une alimentation d’origine animale que végétale. Parmi les plus forts des carnivores terrestres, nous avons les félins et les loups, la viande ingérée est alors crue. Seuls les charognard ont un système digestif leur permettant de manger une viande qui a plusieurs jours comme les hyènes ou les vautours. Dans le règne animal, nous trouvons des animaux musclés et puissants, peu importe leur régime alimentaire. Il n’existe pas de lien apparent entre force et alimentation.

Et parmi les hommes qu’en est-il ?

Je ne pose pas la question du régime le plus physiologique, c’est une question qui fait trop débat. Avons-nous des sportifs végétariens ou même végétaliens ? Un végétarien ne mange ni viande, ni poisson. Un végétalien ne consomme aucun produit d’origine animale, ce qui inclut également les produits laitiers, le beurre, les oeufs et le miel.

Motivations mises à part, y a-t-il des sportifs qui arrivent à faire du muscle sans viande ?

Et bien oui ; et même des végétaliens. Il y a le célèbre Carl Lewis, athlète et plusieurs fois champion olympique avec 9 médailles d’or à son tableau. Mac Danzing a gagné le championnat d’ultimate fighting en 2007. De nombreux bodybuilders sont végétaliens comme Franck Medrano, Billy Simmonds, Derek Tresize ou Jim Morris. Patrick Baboumiam est un athlète allemand qui a reçu le titre d’homme le plus fort d’Allemagne lors du championnat “Strongman”.

 I am a vegan badass

Patrick Baboumiam

Et non, les végétaliens ne sont pas des gens maigrichons et pâlichons. Ils peuvent aussi être en excellente santé. Loin de moins l’idée de faire le lien entre force et santé, parce que ce n’est de loin pas toujours le cas.

En tout cas, ces exemples prouvent que la force n’est pas dépendante du régime alimentaire. Manifestement, certains peuvent produire du muscle et être indiscutablement forts sans pour autant manger de viande ni de protéines animales. De la même manière, il serait tout aussi absurde de manger de la cervelle pour devenir intelligent.

Mais comment est-ce possible ?

Pour avoir de la force, il faut du muscle et pour faire du muscle, on a besoin de protéines. Pour comprendre comment un végane peut être sportif de haut niveau, il faut savoir que les protéines sont comme des colliers de perles dont chaque perle est un acide aminé. Ne t’effraie pas lecteur, ce sera le seul terme compliqué de cet article. Il existe une vingtaine d’acides aminés permettant de créer toutes sortes de protéines. Des acides aminés, il y en a partout dans les êtres vivant. Même une pomme de terre en contient. C’est un composant essentiel dans l’organisation et le fonctionnement des cellules.

Les acides aminés se retrouvent principalement dans les céréales et les légumineuses. Ces sources alimentaires n’ont pas les proportions idéales en acides aminés par rapport à nos besoins. Cependant, ils contiennent bien tous les acides aminés dit essentiels. Il est donc conseillée de combiner une légumineuse avec une céréale pour s’assurer une meilleure composition en acides aminés. Sinon, varier son alimentation peut être suffisant.

Qu’est-ce qu’une légumineuse ?

Légumineuses mes amoures

Ce sont les graines du type : pois chiche, haricot, fève, soja, lentilles, quinoa…On peut constater que dans beaucoup de plats typiques, l’équilibre en acides aminés est déjà respecté. Dans le chili, nous avons les haricots rouges avec du maïs. Dans le couscous, nous retrouvons les pois chiche et la semoule de blé. Comprenez donc que le cassoulet ou le salé aux lentilles à la française ne sont pas des plats équilibrés. Ils sont bien trop riche en protéines, ce qui n’est pas forcément bon pour la santé. Surtout que la plupart d’entre nous passe la majeur partie de son temps assis.

Cet article n’est de loin pas là pour vous convaincre de devenir végétarien ou végétalien mais bien de vous donner quelques infos nutritionnelles qui pourraient vous être utile pour vous même et pour comprendre.

Posted in L'alimentation, Non classé.

One Comment

  1. Sans être un sportif « élite », je fais quand même pas mal de sport, d’endurance, mais aussi un peu de muscu, et sans être végétarien, globalement je mange très peu de viande. Je pense que la viande peut très bien être remplacée, après je ne m’en priverais pas car j’aime bien, de temps en temps, mais par rapport au sport ce n’est vraiment pas un de mes critères !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *